L’harmonie des couleurs en peinture pour une superbe décoration

Publié le 16 Oct, 2019

Associer les couleurs c’est tout un art ! Mais il existe des outils qui peuvent vous apporter de l’aide.

Ainsi, vous pouvez vous servir de ce qu’on appelle le cercle chromatique, sur lequel apparaissent les différentes couleurs primaires, secondaires et tertiaires.

Ces différentes couleurs peuvent être mariées à d’autres couleurs, si et seulement si on respecte certaines déclinaisons.

Le nuancier RAL quant à lui, récupère les différentes couleurs du cercle chromatique. Il est possible de le consulter au sein des magasins de bricolage, sur internet, mais également auprès de tous ceux qui en fabriquent. 

Le cercle chromatique est un outil très important qui offre le moyen d’assembler plusieurs coloris de façon harmonieuse à l’intérieur d’une même pièce.

En fonction des différents métiers se servant de ces couleurs, on retrouve plusieurs types de cercles chromatiques. Toutefois les règles de base demeurent identiques.

Le cercle chromatique : détermination de couleurs

Dans un cercle chromatique, les couleurs sont classées en trois grandes catégories. 

Les couleurs primaires

Lorsqu’on observe l’image du cercle chromatique, les couleurs primaires sont les seules et uniques couleurs qu’on ne  pourra jamais obtenir à partir des autres coloris. Ces couleurs sont le rouge, le jaune et le bleu.

Les couleurs secondaires

Sur le cercle chromatique, on les identifie à mi-chemin des couleurs primaires et on les obtient à partir d’une association à parts égales de deux couleurs qui sont situées de part et d’autre. Il s’agit du vert, de l’orangé et du violet.

Les couleurs tertiaires

Ce sont des couleurs qui viennent occuper le reste d’espaces restant dans le cercle chromatique.

Ces dernières proviennent d’une association à parts égales de la couleur primaire et de la couleur secondaire adjacente. Il s’agit du premier niveau sur le cercle chromatique.

Source : Pinterest

Le nuancier RAL : qu’est-ce que c’est ?

Le nuancier a été conçu en 1927 par l’Institut allemand pour l’assurance qualité et le marquage. Il s’agit d’une technique qui consiste en la codification des couleurs.

On l’utilise le plus souvent chez les industriels. Cependant, il est très utile également chez des particuliers qui ont la liberté de faire un choix parmi les couleurs exactes du nuancier RAL, pour les faire appliquer sur différentes surfaces. 

Au jour d’aujourd’hui, c’est une codification qui compte jusqu’à 1687 teintes parmis lesquelles, vous pouvez retrouver des teintes qui rafraîchissent et des teintes qui réchauffent.

Il s’agit des différentes déclinaisons de tous les coloris du cercle chromatique. Cette codification est principalement utilisée par les fabricants de peintures, dans le domaine de la menuiserie métallique, du PVC, dans l’industrie des différentes matières plastiques, dans la métallurgie, dans l’industrie chimique, mais également dans le traitement de surface.

Source : Shutterstock

Comment utiliser le RAL ?

Tout d’abord, le RAL est un outil qui est assez onéreux et pas nécessairement très utile chaque jour.

Par conséquent, il n’y a aucune importance d’en acheter un. Le nuancier RAL a une forme identique à celle d’un livre, ou encore la forme d’un éventail, dans une version brillante ou dans une version mate.

Il vous offre la possibilité d’avoir une vision de la couleur que vous désirez et vous affiche sa codification de manière exacte.

Ce sont généralement des fabricants et des industriels vers qui vous vous rapprochez et qui vont vous faire des propositions sur les couleurs à choisir dans le nuancier RAL.   

Catégories