Les différentes normes et labels utilisés en peinture

Publié le 16 Oct, 2019

La croissance exponentielle des préoccupations écologiques a une grande influence notamment dans le domaine de la construction et des bâtiments.

Il n’est que fort logique que des labels et normes soient élaborés et mis en place pour la bonne régulation de tous les éléments concernant les peintures.

L’objectif ici consiste à donner des informations nécessaires à l’utilisateur à propos de la peinture, son influence sur la nature et de faire un distinguo entre les différents produits présents sur les surfaces de ventes. 

Les différentes normes de peinture

En ce qui concerne les produits de peintures, leurs normes sont établies par les organismes officiels à savoir l’AFNOR, ISO ou CEN.

Elles sont issues des accords internationaux et nationaux entre les différentes institutions publiques, syndicats professionnels et représentatifs et des structures indépendantes de la santé.

Nous allons nous intéresser dans ce cas à deux types de normes :

Les normes de spécification qui déterminent les seuils et les caractéristiques en termes de produits et de performances. 

Les normes d’analyses et d’essais : ils définissent les moyens et les méthodes à mettre en place afin d’évaluer les performances, la capacité à l’emploi…

De plus en plus, on constate une harmonisation des normes en France associée aux normes européennes (NF EN) et internationales (NF EN ISO), via des techniques de transposition.

Il est important de noter qu’il existe des normes expérimentales (XP), non homologuées correspondant à des tests sur des périodes bien précises.

Source : Pinterest

Les labels de peinture

La labellisation a pour principal objectif d’assurer la conformité des produits selon les normes de qualité, précisément environnementales et écologiques.

Elles sont identifiables par le biais des marques ou logos apposés sur des emballages. Il est important de faire une distinction entre les labels officiels et ceux non officiels attribués à une marque. 

Le référentiel Ecocert encore très peu connu est destiné aux différentes entreprises qui élaborent et vendent « des peintures et revêtements écologiques d’origine naturelle ».

Mis en place en 2011, il a été adopté par près de 80 pays (certification conforme à la norme d’accréditation EN 45011 ou Guide ISO 65).

Savoir lire les étiquettes des pots de peinture

Il est très important de lire les étiquettes collées sur les pots de peinture, ceci permet d’être au fait des différentes informations à propos du produit.

Quelles sont donc ces informations ? Sur l’étiquette d’un pot de peinture, vous aurez la possibilité de lire le nom du produit, la couleur, la marque, le poids du produit, le mode d’utilisation, les outils ou les icônes qui doivent être utilisées afin d’appliquer d’étaler la peinture…

Aussi, l’étiquette donne des indications sur le type de solvant, le temps entre deux couches, le temps de recouvrement et le temps de séchage. 

Sont également inscrites sur les étiquettes de pots de peinture des informations importantes sur l’environnement et la santé. Ces informations apportent des renseignements sur l’environnement de ces produits et leur qualité sanitaire.

Dans la même lancée y sont inscrits : les possibles écolabels. Ainsi, uniquement l’écolabel Environnement et Européen représentent une vraie valeur.

Source : Pinterest

En ce qui concerne les types d’émissions dans l’air interne ; elles donnent une note allant de C à A+, selon les émissions de COV de la peinture, en fonction d’un barème spécifique.

Bien entendu, il est préférable de choisir une peinture inscrite avec une note de A+ sur son étiquette.

Savoir lire les étiquettes de pots de peinture vous offre l’avantage dans un premier temps de faire un meilleur choix sur le produit, et dans un second temps de garantir une application et un nettoyage en bonne et due forme pour un résultat irréprochable. 

Comme vous pouvez bien l’imaginer, ces normes et labels sont des éléments déterminant pour la fixation des prix de ventes des peintures

Catégories