Les 4 choses à connaitre avant de lancer des travaux de surélévation

Publié le 20 Mar, 2019

Vous avez envie de créer une ou plusieurs chambres supplémentaires, un espace de jeux pour les enfants, un bureau dans votre maison ? La surélévation d’une maison est un projet ambitieux lorsqu’on cherche à augmenter son espace intérieur. Elle est aussi idéale pour gagner en surface habitable sans augmenter l’emprise au sol de votre maison. Celle-ci requiert généralement d’importants travaux et exige de remplir des formalités spécifiques. Nous allons par la suite énumérer quelques points qu’il faut savoir avant de surélever sa maison,

  1. Connaître le plan local d’urbanisation

La surélévation consiste à agrandir sa maison en y ajoutant un étage, voire même plusieurs, tout en conservant la toiture. On gagne une belle hauteur en rentabilisant au maximum les surfaces, d’où une bonne solution donc pour augmenter sa surface afin de réaliser une ou plusieurs pièces supplémentaires.

Dans certains cas, la surélévation est le seul et unique moyen d’agrandir une habitation, notamment si votre maison occupe déjà toute la surface constructible (souvent le cas en milieu urbain), ou si la surface au sol restante n’est pas suffisante pour vos projets. Cependant,  il est donc important de connaître le plan d’urbanisation que vous pouvez consulter à la mairie. Celui-ci rassemble toutes les règles allant de la construction à la rénovation. Il indique également si la zone est constructible. Néanmoins ces règles varient selon les villes.

Soyez-en sûr que si vous respectez ce plan vous n’aurez aucun souci à vous faire pendant votre construction.

  1. Les formalités à effectuer

La surélévation d’une maison requiert quelques formalités administratives préalables aux travaux :

-Si vous prévoyez d’ajouter une surface de plancher comprise entre 5 et 20 mètres carrés, une simple déclaration de travaux sera nécessaire.

– si la surface dépasse les 20 à 40 mètres carrés en zone urbaine (ce qui est le cas le plus fréquent pour une surélévation de maison), vous devrez demander un permis de construire

-si la surface habitable totale dépasse les 150 mètres carrés après l’ajout d’un étage, le recours à un architecte est obligatoire.

– enfin, une autorisation pour échafaudages ou grue est indispensable si ces équipements risquent d’empiéter sur la voie publique, on parle d’une autorisation d’occuper le domaine public routier pour une emprise de chantier,

  1. Connaître la structure de la maison et le type de matériaux

Avant de se lancer dans ce projet, il est important d’étudier attentivement certains points :

– Il faut d’abord vérifier si la structure de la maison permet cette surélévation. C’est-à-dire que les fondations, les murs et la charpente existants sont suffisamment solides pour supporter le poids de ce nouvel espace. D’où la nécessité de faire appel à un bureau d’études spécialisé, qui permettra de déterminer la meilleure technique à mettre en œuvre.

– Le choix du matériau utilisé dépend également de la structure. Si les fondations et la structure actuelle de la maison sont suffisamment solides, vous pourrez opter pour une ossature en béton. A défaut, vous pourrez soit faire renforcer les fondations de votre maison, soit vous tournez vers le bois, plus léger et bien plus simple à mettre en œuvre.

  1. Le budget à prévoir

Il est vraiment très difficile de donner un budget valable pour tous les projets. Le coût d’une surélévation dépendra de tous les éléments mentionnés précédemment et des options choisies. Il faudra y ajouter, bien sûr, tous les travaux de second œuvre : Pose de l’escalier pour relier les deux niveaux, raccordement électrique, évacuation des eaux… Sans oublier l’isolation, les peintures, la pose d’un parquet ou d’une moquette par pièce créée, l’aménagement éventuel d’une salle de bain. Mais n’oubliez pas que vous réalisez une réelle plus-value, puisque vous augmentez la surface habitable de votre maison.

Vous comprenez donc que surélever votre maison n’est pas un projet à prendre à la légère et pour mener à bien ce type de projet, il est préférable de faire appel à un professionnel ou à quelqu’un qui s’y connait dans le domaine de la construction,

Catégories