Les 5 étapes de base pour réussir une installation sanitaire

Publié le 4 Mar, 2019

L’installation d’équipements sanitaires est très délicate, et nécessite une forte maîtrise,  pour éviter que de mauvaises surprises ne se produisent dans le futur. Il faut savoir qu’il s’agisse de robinet, cabine de douche, lavabo, ou tout autre type d’équipement sanitaire, les principes d’installation restent identiques.

Toutes les installations sanitaires nécessitent les raccordements de l’eau froide et chaude, pour cela, il faut suivre scrupuleusement les étapes que nous vous proposerons ci-après, même s’il est préférable de confier ces travaux à un expert en la matière.

Dessiner le schéma de son installation sanitaire

Dans un premier temps, il faut dessiner le schéma de son installation de plomberie. Il existe deux types de plans : le plan en pieuvre (hydraulique) et le plan en repiquage. Le plan en pieuvre ne nécessite pas beaucoup de raccords, mais requiert la mise en place de tuyaux plus longs, il est recommandé pour les logements en un seul étage, car il requiert la liaison de chaque appareil à la nourrice de manière individuelle.

Quant au plan en repiquage, il est préconisé pour les immeubles ou les logements à plusieurs étages, il est composé d’une nourrice principale qui alimente d’autres nourrices secondaires, placées chacune dans un étage, et chacune de ses nourrices secondaires est liée à un robinet tout près d’elle.

Installation du compteur d’eau et des éléments après compteur

Une fois le plan fait, la deuxième étape c’est l’installation d’éléments qui nécessaires pour votre installation sanitaire, il s’agit du compteur d’eau qui est placé généralement dans un coffret en limite de propriété et des éléments après compteur comme le clapet, le robinet d’arrêt et le réducteur de pression.

Création des arrivées et les évacuations des eaux

Troisième étape c’est la création des arrivées et les évacuations des eaux. Pour la création des arrivées des eaux, il y a deux possibilités : soit votre pièce est toute proche d’un endroit ou d’une autre pièce où se trouvent des tuyaux d’arrivée et d’évacuation d’eau, dans ce cas, il faut juste percer le mur et de faire une liaison, dans le deuxième cas, la pièce est loin de toute arrivée ou évacuation des eaux, la seule option dans ce cas est d’installer un dispositif de pompage, celle là ne peut se faire que par un plombier professionnel.

Canalisation et tuyauterie

Les canalisations ont pour rôle d’assurer l’alimentation en eau et l’évacuation des eaux usées. Il en existe deux types, les canalisations encastrées et d’autres apparentes mais qui peuvent être cachées dans un coffrage discret, car elles ne sont pas esthétiques si elles restent visibles. La tuyauterie encastrée présentent le risque de percer les murs pour pouvoir les réparer en cas de dysfonctionnements, ce qui engendrera des frais colossaux.

Effectuer les travaux de plomberie soi-même ou faire appel à une expertise ?

La question qui se pose la plus souvent quand on s’apprête à procéder à ce genre de travaux. Beaucoup de personnes pensent à tort qu’effectuer les travaux soi-même représente un avantage plus qu’alléchant sur le plan financier, sauf que la plomberie est un métier délicat, car tous les travaux dans ce domaine nécessitent un outillage particulier, et un savoir-faire niveau expert. N’oubliez pas qu’en cas de montage non conforme aux normes, le risque d’éventuels dysfonctionnements devient plus élevé, et dans ce cas, il devient inévitable de recourir à un professionnel des installations sanitaires pour recommencer tout le travail ce qui engagera plus de frais et plus de temps.