Des conseils pour bien choisir son parquet flottant

Publié le 8 Mar, 2019

Disons-le d’emblée, il n’existe aucun type de revêtement de sol plus esthétique, économique, et facile de pose et d’entretien que le parquet flottant. La preuve c’est qu’il existe en abondance dans les magasins de bricolage, ce type de revêtement ne cesse de gagner en popularité et cela depuis des années, même s’il ne peut être recommandé que sous certaines conditions : Absence d’humidité et de chauffage au sol dans votre pièce. En tout cas, une chose est sûre, avec le parquet flottant, vous vous offrez de la qualité à vos pieds !

Vous vous êtes renseignés sur la possibilité de revêtir votre sol avec du parquet flottant, et vous savez que vos pièces remplissent toutes les conditions nécessaires. Mais en faisant le tour des magasins de bricolage, vous avez remarquez qu’il existe une grande variation de prix. Il faut donc être bien vigilant quand au choix de son parquet flottant. En quelques paragraphes, nous vous proposons quelques indications sur le parquet flottant idéal.

Mais avant tout, qu’est ce qu’un parquet flottant ?

Un parquet flottant se présente sous forme de petites lames de bois ou de bois massif qui s’emboîtent pour former une surface de revêtement. Sa pose ne nécessite pas des compétences particulières, il suffit de se munir d’outils adaptés pour pouvoir l’installer sans abîmer les lames. Il ne nécessite pas de collage ou de fixation, car chaque lame s’emboîte dans la rainure de celle à côté. Et sachez qu’il existe trois types de parquet flottant, nous vous présentons dans ce qui suit les caractéristiques de chacun :

– Parquet flottant massif : Composé entièrement de l’essence noble. Celle la plus utilisée est le bambou. Il est très solide et sa dilatation est faible.

– Parquet flottant stratifié : C’est un parquet à effet bois qui ne contient aucune essence noble, sa durée de vie est très courte, et c’est ce qui justifie son prix de vente le plus bas par rapport aux autres types.

– Parquet placage bois : Il est composé d’une petite couche d’essence original, qui est le bois naturel, il peut s’agir du chêne, bambou ou érable… il s’agit d’une solution intermédiaire entre le massif et le stratifié, vu son meilleur rapport prix/durée de vie.

Les critères de choix d’un parquet flottant

Le choix du revêtement de sol se fait en fonction de l’utilité et la configuration de chaque pièce. Salon, chambre à coucher, salle de bain ou cuisine, chaque pièce requiert un type de revêtement particulier :

– Salon / chambre à coucher :  Pas besoin d’investir dans un type de parquet flottant qui coûte cher, car ces pièces ne sont pas à forts passages, choisir le parquet le plus résistant serait donc de l’argent jeté par la fenêtre. Nous vous proposons de vous orienter vers le parquet stratifié ou massif à condition de privilégier les plaques épaisses de plus de 3 mm.  

– Salle de bain : Exigez l’option de résistance à l’eau et à l’humidité, l’idéal est que l’essence noble soit le jatoba, l’iroko, le bambou, ou le teck.

– Cuisine : Nous vous recommandons un parquet flottant de forte résistance et robustesse. Vous avez le choix entre toutes les variétés de bois exotiques huilés, et même le peuplier, le frêne et le hêtre.

Si vous avez besoin de conseils personnalisés n’hésitez pas à faire appel à des professionnels de revêtements de sols qui vous présenteront des prestations adaptées et sur-mesure.  

Catégories