Comment réussir une installation électrique chez soi ?

Publié le 6 Mar, 2019

Pour une installation électrique durable et de meilleure qualité, il ne faut négliger aucun point : des interrupteurs jusqu’aux raccordements au réseaux électrique pour l’ordinateur, il faut penser à tout même à leurs emplacements.

Du noir sur blanc avant toute action !

Prenez le temps de vous renseigner auprès de magasins de bricolage et de vendeurs sur le choix des matériaux, du fonctionnement et l’utilité de chacun, techniques d’installation, type de câblage à choisir et autres. Vous pouvez également trouver des informations sur les B.a.-ba des installations électriques dans les forums web, en s’inspirant des témoignages des internautes sur leurs expériences.

Dresser un plan par écrit est une étape cruciale, il s’agit de dessiner la distribution électrique et l’emplacement des différents équipements et accessoires électriques. Il est indispensable de faire des recherches également sur le fonctionnement et le câblage des circuits de commande pour les éclairages, ainsi que le tableau électrique qui va être le cœur battant de toute votre installation électrique.

Quel est le niveau de confort que vous souhaitez avoir ?

Il est très important de préciser le type d’installation que vous souhaitez avoir : installation standard et traditionnelle, avec des interrupteurs et prises. Ou l’installation domotique, qui est une technologie qui se base sur l’automatisation de l’habitat, où tout est interconnecté et peut être programmé et géré à l’aide d’un ordinateur, smartphone, ou commandes, comme l’intensité de la lumière, le chauffage, les volets et autres. Ou alors une installation électrique à une commande centrale, qui est une solution à mi-chemin entre l’installation classique et la domotique.

Des emplacements prévisibles pour les interrupteurs

Il faut prévoir des endroits logiques et prévisibles pour encastrer les prises et interrupteurs dans les murs. Par exemple, ils doivent être placés à une hauteur de 1,20 mètre, soit à la hauteur de coude, du côté où s’ouvre la porte, comme ça ils seront accessibles pour les personnes de petites tailles et de grandes tailles, l’essentiel c’est qu’ils doivent loin de la portée des enfants. Le nombre d’interrupteurs doit être déterminés en fonction des portes de chaque pièce, et même près de la tête de lit dans la chambre à coucher.

Quant au nombre de prises, il dépend particulièrement de l’usage de chaque pièce. La cuisine nécessite beaucoup de prises pour l’utilisation des appareils électroménagers, pareil pour le bureau où l’on a souvent besoin d’un ordinateur, lampe de bureau, téléphone, et d’autres équipements électriques.

Utilisez des détecteurs de mouvement et le système de l’éclairage indirect

Les détecteurs de mouvement sont une solution très judicieuse pour réduire la consommation électrique, et par ricochet, les prix des factures ! Ils sont recommandé dans les endroits à fort passage, mais où l’on y reste pas pour longtemps, comme les entrées de maisons, les halls, les couloirs, les escaliers, le garage et autres. Il s’activent au moindre mouvement, et s’éteignent automatiquement après un laps de temps sans mouvement.

Quant à l’éclairage direct, il se base sur le concept de diffuser la lumière sans éblouissement, en dissimulant les sources de lumières derrière les parois, le plafond, le sol, les murs et autres. Le rôle de l’éclairage direct est d’installer une ambiance conviviale et feutrée dans les intérieurs.

Faire appel à un pro ?

On peut être un bon bricoleur et avoir une patience pour les travaux difficiles et de longue haleine, mais cela n’est pas suffisant, à moins que l’on ait une longue expérience dans ce domaine, il est recommandé de faire appel aux professionnels des installations électriques, pour éviter toute panne malencontreuse à cause d’une mauvaise manœuvre pendant les travaux de votre installation électrique.