Comment définir la surface et le budget pour les travaux de peinture?

Publié le 16 Oct, 2019

Vous souhaitez vous lancer dans des travaux de peinture des différentes pièces de la maison telles que le salon, la chambre, la cuisine ou même tout l’intérieur.

Cependant, vous n’arrivez pas à vous décider s’il faut effectuer les travaux par vous-même ou contacter les services d’un professionnel ? De plus, quel sera le budget à prévoir et les contraintes associées ?

Déterminer l’ampleur des travaux

Avant de commencer vos travaux, la première phase consiste à déterminer l’ampleur de ceux-ci, en prenant en compte la surface de la pièce ou du support qu’il faudra couvrir, mais également l’état dans lequel se trouve le support.

Il faut noter que lors des travaux de peinture, la tâche la plus difficile ne consiste pas à peindre proprement dit, mais à préparer l’espace de travail.

Ainsi, salpêtre, mousse ou encore moisissures sont autant d’indices qui révèlent le degré d’humidité et la dégradation de la surface, qui devra alors être traitée le plus rapidement possible.

En outre, aspérités et trous devront aussi être éliminés ou comblés. De ce fait, le budget et l’ampleur du travail vont dépendre de ces éléments préparatoires. 

Source : Shutterstock

Diagnostiquer l’état du support

Un support bien diagnostiqué représente 70 % du travail réalisé en peinture. Par conséquent, il est judicieux de faire un bon diagnostic de votre support avant de le réparer, traiter et nettoyer ; le rendu que vous allez obtenir sera  uniforme et esthétique.

Pour vous rendre la tâche plus facile, voici les 07 éléments clés du diagnostic d’un support. 

Supports Diagnostics Solutions
Des enduits : 

  • Plâtre
  • Ciment
  • Examinez les enduits en donnant des coups dessus à l’aide d’un petit maillet.
  • S’il sonne creux, votre enduit tient mal.
  • Laissez tomber les parties qui ne tiennent plus.
  • Prendre un marteau et tapez d’un coup sec.
  • Rebouchez à l’enduit.
  • L’état de surface des plâtres
  • Passez votre main sur la surface. Si elle est blanche, la surface est farineuse.
  • Grattez la surface avec l’ongle. S’il l’ongle gratte facilement, cela signifie que la surface est trop tendre, morte.
  • Passer la surface à la brosse.
  • Appliquez un durcisseur pour plâtre ou un fixateur.
  • D’une ancienne peinture en bon état de surface
Mettre un ruban adhésif à plusieurs endroits. Appuyez avec fermeté et laissez le ruban en place 12 h. Enlever le ruban d’un coup sec. Si la peinture s’arrache, cela veut dire qu’elle ne tient pas assez.
  • Décapez et/ou grattez la peinture.
  • L’état de la surface d’une peinture ancienne.
  • Appliquer une éponge mouillée sur le mur. Si l’eau devient colorée, il s’agit certainement d’un badigeon ou d’une peinture à base d’eau  de type blanc, par exemple gélatineux.
  • Soit vous enlevez complètement  la peinture en nettoyant à fond, soit vous y étalez  un fixateur pour badigeon après avoir soigneusement brossé.
  • De l’humidité
  • L’état de la surface et un passage à la main vous indiquent déjà le degré d’humidité.
  • Appliquez un ruban adhésif, laissez-le en place quelques heures. S’il ne tient pas, la surface est humide.
  • Il suffit de trouver l’origine de l’humidité et traitez là !
  • L’aspect global 
  • Le mur est constitué des aspérités visibles, des traces d’enduit en relief ou de coulures.
  • Régulez au fond en enlevant toutes les aspérités.
  • Les pathologies sur le mur.
Observer le mur : 

  • Mousse
  • Saleté 
  • Filament blanchâtre (salpêtre)
  • Moisissures noires ou marron
  • Lessivez le mur avec de l’Oxydrine ou du Saint-Marc.
  • Faire un traitement avec un produit adapté.

Faire soi-même ou passer par un pro ?

Les travaux de préparation et de peinture ne se font pas de manière hasardeuse ; qu’il s’agisse de les réaliser soi-même ou de contacter un professionnel.

Le choix du type de peinture, le budget et les différentes contraintes ne seront pareils. Alors, faut-il faire soi-même ses travaux de peinture ou appeler un professionnel ? 

De ce fait, pour que vous puissiez répondre à cette question, nous vous présentons ce tableau dans lequel vous identifierez les points pertinents qui pourront mieux vous orienter dans votre décision.

Critères Faire soi-même ou passer par un pro ?  Oui/Non
Préparation  Pourrais-je évaluer les travaux à faire ?
Est-ce que je connais chacune des étapes des travaux à faire ? (organisation du travail).
Suis-je capable de faire une liste complète du matériel à acheter.
Si j’en possède des gravats, saurais-je comment les stocker et les transporter à la déchèterie ?
Puis-je supporter d’avoir à recommencer certains travaux ?
Coût Devrais-je faire une comparaison des prix ?
Est-ce que je connais le coût total de mes travaux ?
Difficulté Ai-je étudié les différentes contraintes de travail ? (pénibilité des travaux)
Est-ce que je peux évaluer la complexité des travaux à faire ?
Ai-je évalué  toutes les contraintes personnelles pour effectuer  mes travaux ? (remise en service des pièces, contraintes familiales …).
Est-ce que j’ai du savoir-faire pour réaliser les travaux ?
Temps Est-ce que je sais combien de temps il me faut pour faire les travaux ?
Ai-je assez de temps pour faire les travaux ?
Sécurité Pourrais-je identifier les obligations de sécurité ?
Est-ce que je saurai appliquer les règles de sécurité ?
Saurais-je manipuler des produits potentiellement dangereux ?
Est-ce que j’ai du matériel pour travailler en hauteur ?
Ai-je de quoi transporter le matériel avec facilité?

Estimer son budget

De nos jours, il existe sur le marché des peintures à des prix abordables et de bonne qualité. Toutefois, s’il vous arrivait d’acheter également tout le matériel qui va avec, les prix peuvent vite augmenter. 

Si vous choisissez d’effectuer les travaux par vous-même, les coûts seront moins élevés. Si vous décidez de faire appel aux services d’un professionnel en la matière, le coût de la peinture va dépendre de la complexité du travail sur les lieux (Supports dégradés, plafond…).

Source : Shutterstock

Quel budget prévoir pour peindre une pièce ?

Si vous désirez apporter un coup de frais à une pièce de votre logement, il est nécessaire de prévoir un budget  conséquent et tenir compte de tous les éléments qui devront rentrer dans votre devis.

De ce fait, avant d’engager les travaux, il faut d’abord prendre en compte certains éléments, ce qui vous aidera à fixer votre budget.

Dans ce cas, il va falloir tenir compte de l’intervention du professionnel et la technique qu’il adaptera par rapport au type de peinture si vous en contactez.

En outre, le budget à prévoir pour la peinture d’une pièce devra prendre ne considération tous les critères suivants : 

  • Les travaux de préparation des supports à peindre, 
  • La superficie de la pièce à peindre, 
  • La complexité à accéder au support à peindre (par exemple, il y’a plus de complexité à peindre un plafond qu’un mur),
  • Le type de support à peindre, 
  • Le type de peinture, 
  • Le nombre de couches qu’il faudra appliquer, 
  • Les outils à utiliser, 
  • Vos désirs et souhaits en termes de finitions,

Dès l’instant où ces critères ont été inscrits dans le devis pour la pièce à peindre, vous aurez alors votre budget final en bonne et due forme.

Toutefois, si vous faites intervenir un professionnel, il va falloir également tenir compte de la préparation des supports à peindre dans la pièce, de sa prestation et du temps qu’il mettra dans la réalisation du travail.  

Catégories