Bien choisir ses pinceaux pour peinture

Publié le 11 Sep, 2019

Le choix du pinceau se fait selon le type de peinture qui sera appliquée, mais également en fonction des produits particuliers pour le traitement de supports tels que le bois et bien d’autres encore. 

La qualité du pinceau réside dans sa faculté à ne pas se défaire de ses poils pour un meilleur résultat, du fait de sa nature, de la qualité, de l’ergonomie du manche et de sa densité.

Les tailles et les formes des pinceaux varient selon les types de travaux à réaliser. Ainsi, nous pouvons distinguer :

1. Le pinceau queue radiateur

C’est un pinceau à tête plate avec un corps coudé sur la virole, qui arrive facilement dans les recoins difficiles d’accès.

Il se décline en différentes largeurs comprises entre 20 et 50 mm. On peut se servir du pinceau à queue radiateur avec tous les différents types de peinture à eau ou solvantée.

Le choix de la largeur de la brosse se fait en fonction de la grandeur et l’accès disponible.

Bien évidemment, il est adapté spécialement pour la peinture des radiateurs à eau, des radiateurs raccordés au chauffage central et surtout pas pour des radiateurs électriques.

2. Le pinceau spalter

Pinceau plat de style brosse large, le pinceau spalter est constitué d’une virole de soies synthétiques ou naturelles et d’un manche.

Il s’agit d’un pinceau très efficace dans l’application des produits comme les vitrificateurs, les huiles d’entretien, les vernis et les lasures.

Le pinceau spalter s’utilise aussi pour des travaux de peinture à effet sablé ou pour peindre des faux bois et pour imiter particulièrement le chêne. 

Il apparaît sous différentes largeurs allant de 20 mm à 200 mm. La largeur recommandée à avoir dans sa boite à outils est de 50 mm.Pinceau spalter pour peinture laquée

Source : Pinterest

3. Le pinceau plat

Également appelé « queue de morue », le pinceau plat est un complément du rouleau. Il a pour principal rôle d’appliquer la peinture sur des supports moins grands.

Le pinceau plat fait aussi preuve d’une grande maniabilité contrairement au rouleau et arrive aisément aux endroits les plus difficiles d’accès.   

Il est constitué d’une brosse plate faite de poils synthétiques ou naturels, qu’il faudra choisir en fonction du travail à réaliser.

Ces poils sont fixés sur une virole, avec une largeur qui commence à 20 mm. Ainsi, pour des versions plus grandes commençant à 80 mm de largeur, il ne s’agira plus de pinceau plat mais plutôt de « spalter ».

Le pinceau plat permet également d’appliquer la peinture sur des surfaces aux reliefs particuliers comme les marches d’escalier.

Source : Pinterest

4. Le pinceau mousse

Le pinceau mousse est aussi appelé le « pinceau éponge », il a une tête en texture de mousse alvéolée.

Sa mousse est généralement de couleur noire, mais peut apparaître de temps à autre très colorée.

C’est un pinceau agréable, conçu pour ceux qui veulent travailler vite. Il se décline sous plusieurs dimensions et versions à dents pour apporter plus d’effets. Pinceau mousse - largeur 5 cm

Source : Pinterest

5. Le pinceau petit-gris

C’est un pinceau fait à base de poils d’écureuil nordique, donc naturel. On l’utilise essentiellement à l’aquarelle, du fait de sa souplesse et de sa finesse.

Aussi, on s’en sert pour faire des dessins à l’encre. Sa fragilité supporte mal les solvants, par conséquent il est recommandé de l’utiliser pour des manœuvres à l’eau. Pinceaux Léonard Petit Gris aquarelle lavis

Source : Pinterest

6. Le pinceau à rechampir

Il s’agit d’une brosse à peinture pointue et de forme arrondie, avec lequel on effectue des traits de façon très précise sur la surface à peindre.

C’est donc un pinceau destiné aux travaux de grandes précisions, il n’est pas destiné pour des peintures de grandes surfaces.

Il est fréquemment utilisé pour la peinture des plinthes, des cadres de fenêtres, moulures en relief ou encore l’application de la peinture au niveau des angles avec une grande précision. Pinceau à rechampir pour peindre, ZOLPAN, 6 mm

Source : Pinterest

Catégories